Home Comment investir dans l’immobilier?

Comment investir dans l’immobilier?

Besoins d’astuces pour faire fortune dans l’investissement d’une résidence principale ou simplement profiter d’un excellent rendement locatif ? Voici plusieurs conseils utiles pour mener à bien votre projet d’investissement immobilier locatif, voire réduire l’imposition de vos revenus fonciers. Découvrez dans cet article les étapes à suivre pour investir à long terme, dans le secteur de l’hébergement locatif, en commençant par la recherche du bien immobilier au calcul de votre investissement, en passant par le choix de votre logement, le prix de l’opération et d’autres points cruciaux vous permettant de réussir dans ce domaine, découvrez aussi d’autres informations sur Altarea-Patrimoine

Investissement locatif : un placement rassurant

De tous les placements proposés sur le marché en 2021, l’immobilier locatif est l’investissement le plus sûr et le plus prometteur en termes de rentabilité. Investir dans un logement locatif neuf ou dans un ancien immobilier est susceptible de rapporter gros, notamment après les périodes passées au confinement en France. Il s’agit d’un placement de sécurité permettant d’améliorer sa rentabilité financière, de bénéficier de revenus complémentaires ou d’un capital sûr en cas de revente de l’immobilier locatif. En période de crise, la gestion d’un bien immobilier locatif est surtout un bon moyen de booster son capital tout en défiscalisant, et ce, via l’effet levier du crédit.

Le choix du logement, étape clé

Le premier critère à considérer avant de se lancer dans un projet d’immobilier locatif est la sélection ou le choix du logement ou de la résidence principale. Pour éviter une très grande perte d’argent dans ce genre d’investissement, il est indispensable de bien se renseigner sur le placement immobilier, mais surtout de choisir avec soin le type de logement locatif attractif. Il faut également prendre en compte d’autres détails, tels que l’emplacement de l’immobilier locatif à investir, le budget prévu pour ce projet, la proximité du logement avec les transports en commun et les infrastructures du lieu, etc.

La surface du bien immobilier

Dans le cadre d’un investissement locatif, le choix du logement idéal n’est pas souvent facile, mais ce projet immobilier est tout à fait réalisable, une fois toutes les conditions remplies. Commencez par étudier la surface du bien immobilier, car ce détail vous aide à déterminer à l’avance la rentabilité et la pérennité de votre investissement locatif. Apparemment, investir dans les grandes surfaces (T3, T4 ou T5) semble moins rentable que dans les petites surfaces ou les logements moins spacieux (studios, micro-appartements, etc.), sauf que ce type d’investissement immobilier locatif est plus durable. Convenable pour les couples et les familles en quête de location meublée, l’investissement dans un logement locatif de grande superficie vous protège contre les risques d’impayés et d’autres mauvaises surprises. De plus, en cas de revente du bien immobilier locatif, vous pouvez espérer un rendement plutôt alléchant, en plus d’une réduction d’impôts s’il s’agit d’un logement en location loi Pinel.

Le rendement d’un investissement locatif

Vous avez décidé d’investir dans le bien immobilier et espérer de bons rendements dans un projet de location ? Il est temps de faire le calcul du rendement brut et du rendement net afin de mieux comparer le rendement entre vos acquisitions immobilières durant vos recherches de logement locatif et décider de se lancer dans ce type d’investissement. Un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte pendant le calcul du rendement d’un investissement locatif, entre autres les charges annuelles, la fiscalité, les frais d’acquisition immobilière, les prix liés au bien, etc. 

Quel secteur pour votre investissement locatif ?

La localisation de votre bien locatif peut avoir une grande influence sur la rentabilité et l’attractivité de votre investissement immobilier. Pour réussir votre projet immobilier, réalisez un placement immobilier facile d’accès et sans aucune contrainte de gestion. Un investissement locatif situé dans votre secteur est plus intéressant, comparé à investissement immobilier locatif à distance. Cette option vous facilite les choses, notamment si vous pensez changer des mobiliers (concernant particulièrement les biens locatifs meublés), ou vérifier l’état du logement immobilier en location. Vous pouvez, évidemment, faire appel à un expert en gestion locative immobilière pour avoir de bons conseils sur les secteurs à cibler, le calcul des revenus immobiliers ou l’encadrement des loyers dans les lieux, tels que Paris, Bordeaux, Grenoble ou Montpellier. 

Le montant de l’opération pour votre investissement immobilier

Pour assurer la rentabilité de votre investissement immobilier locatif, il est nécessaire de définir votre capacité d’emprunt immobilier et de demander un financement pour la réalisation de votre projet. S’il s’agit de votre tout premier investissement logement locatif, tournez-vous vers les logements immobiliers de petite surface, par exemple, les studios ne dépassant pas les 100 000 €, puis emprunter sur une période plus longue dans ce type de placement. Pour investir efficacement dans l’immobilier locatif, pensez aussi à placer une épargne de sécurité dans ce projet. Celle-ci vous sera très utile lors d’une éventuelle vacance locative, pour le paiement des taxes ou des diverses réparations au sein du logement immobilier locatif.

Le choix entre l’immobilier neuf ou ancien pour votre investissement

Dans un placement immobilier locatif, il est souvent difficile de faire le choix entre un investissement dans le logement neuf ou dans l’ancien. En général, un investissement immobilier ancien est moins cher qu’à celui du logement neuf, car le prix du mètre carré est abordable. Pour les investisseurs immobiliers, par exemple, c’est plutôt le choix de la fiscalité, entre autres le statut de Loueur Meublé Professionnel ou de Loueur Meublé Non Professionnel, le régime fiscal réel ou micro, qui pose problème. Pour jouir d’une diminution d’impôts, il est ainsi plus pratique d’opter pour l’un de ces deux éléments : la loi Pinel qui permet d’investir dans le neuf et dans le Denormandie, un dispositif idéal pour investir dans l’immobilier ancien.

Investissement immobilier : le type de bail locatif

Si vous souhaitez devenir propriétaire d’un bien immobilier locatif et obtenir d’excellents rendements, il est très important de déterminer le type de bail que vous allez proposer aux futurs occupants du logement immobilier. Dans ce contrat immobilier pour location, il faut surtout considérer les détails comme l’imposition, la durée du préavis, la durée du bail et de tous les éléments qui doivent être disponibles dans le logement locatif. N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un agent professionnel en investissement immobilier locatif pour pouvoir décider entre la location de logement nu (vide) ou meublé.

L’avantage de la location nue pour un investissement locatif

Dans le cadre d’un investissement de logements locatifs, plusieurs dispositifs sont lancés sur le marché afin de séduire ceux qui aiment investir dans la pierre. Pour un investisseur d’immobilier locatif, la location nue est plus avantageuse, s’il doit choisir entre 3 ans de bail de location nue contre un an de bail de location meublée. En France, le préavis de départ pour ce type de placement immobilier locatif est fixé pour 3 mois, mais il est seulement de 1 mois dans les lieux les plus tendus du pays, notamment ceux caractérisés par des baux de location meublée.

L’avantage de la location meublée pour un investissement immobilier

Le fait d’investir dans un immobilier locatif meublé permet aussi de bénéficier de plusieurs atouts, tout comme l’investissement de biens en location nue. À la fois souple et très prisé de nombreux propriétaires bailleurs, le placement de location meublée est un moyen idéal de profiter de 3 mois de préavis, si le préavis de la location vide s’étend jusqu’à 6 mois. Pour une meilleure rentabilité locative, il est également possible d’alterner la location meublée (d’une période scolaire) et la location saisonnière sur un bail de 9 mois. 

Les frais de gestion d’un investissement locatif

Le dernier élément à ne pas négliger dans le cadre d’un investissement immobilier locatif concerne les frais de gestion du projet. Avec un placement de ce genre, ce détail doit être considéré, principalement lors du calcul du rendement de l’investissement de logement locatif. Pour gagner du temps et booster votre rentabilité, par exemple, il est plus pratique d’utiliser des outils en ligne et gérer tous les documents comme le contrat de bail, les quittances, les appels, etc. sur la plateforme virtuelle. Par ailleurs, vous pouvez aussi contacter un expert en investissement de logement en location nue ou meublée et lui confier toutes les tâches pour profiter d’une prestation de qualité.